Historique

Fondé en 1987, le Regroupeme d’entraide sociale du Témiscamingue fut mis en place par un noyau de personnes prestataires de la sécurité du revenu (2-3 mères monoparentales) vivant des difficultés croissantes dans leurs relations avec le Centre Travail Québec.  Appuyé dans leur démarche par un organisateur communautaire, l’organisme avait comme mot d’ordre : solidarité et franchise. 

 

Le 25 novembre 1987, l’organisme obtient sa charte. Le comité provisoire, formé depuis décembre 1986, procède à sa première assemblée générale ainsi qu’à l’adoption des  règlements généraux et de l’élection d’un conseil d’administration.  À cet instant,  l’organisme a pour mission première la défense de droits des personnes assistées sociales en apportant un soutien personnel en information, références, accueil et accompagnement en menant des actions collectives sur la pauvreté en milieu rural, la lutte aux préjugés et  l’amélioration des mesures et des programmes de développement social.

 

En 1989, soit deux ans plus tard, un emplacement est offert gratuitement à l’organisme et a comme principale ressource humaine : le bénévolat.  Un projet de Santé Bien-Être Canada permet, à cette époque, l’embauche d’un coordonnateur ainsi que de deux (2) personnes afin d’effectuer une recherche sur la qualité de vie des personnes assistées sociales au Témiscamingue.  Le résultat de cette recherche permet d’obtenir une subvention de Développement de l’employabilité afin de procéder à l’embauche de trois ressources dont un agent de bureau et deux (2) agentes de développement permettant ainsi d’offrir des services adaptés aux besoins de la clientèle sur tout le territoire témiscamien.

 

En 1991, suite à une démarche auprès du député de l’époque, M. Rémi Trudel, l’organisme obtient une reconnaissance financière de la Régie Régionale de la Santé qui devient un financement récurrent.

 

En 1994, une proposition d’amendements à la charte est approuvée afin d’actualiser et de remplacer la mission première : « Défense de droits ». C’est le 5 août 1994, que l’organisme reçoit sa nouvelle charte qui a maintenant une nouvelle mission soit de regrouper toute personne au Témiscamingue vivant dans un contexte de pauvreté.

 

En 1995, plus de 2 800 personnes vivent sous le seuil de la pauvreté, soit 17 % de la population  témiscamienne.  La moyenne régionale est de 14,5 %.  Tenant compte de ces données, nous  constatons l’importance du REST au Témiscamingue. 

 

En 1997, aucun soutien ni coordination sont présents au sein de l’équipe.  Considérant le besoin et la demande grandissante de la population, il en résulte une équipe débordée !  L’équipe se limite à une seule personne responsable de l’accueil ainsi que d’une animatrice pour les cuisines collectives.  Le besoin d’une permanence au sein de l’organisme  est priorisé dans les demandes de subvention.  Dans l’espoir d’une réponse favorable, le REST survit grâce au bénévolat.

 

Aujourd’hui, l’équipe se compose d’une coordonnatrice ainsi que de trois (3) employés permettant ainsi d’offrir un service de qualité aux gens et familles à faible revenu !

 

DÉJÀ PLUS DE 25 ANS !