Potager intérieur - 2013

POTAGER INTÉRIEUR 2013

 

Un projet de potager intérieur a été mis sur pied dans la municipalité de Témiscaming de décembre 2013 à mars 2014. Cette idée découlait de l’absence, depuis plus d’un an, d’un supermarché d’alimentation sur ce territoire. Les citoyens de ce secteur devaient parcourir plus de 134 km (aller/retour) afin de se rendre à l’épicerie la plus proche.  L’idée d’un tel concept est donc née du désir d’agir en faveur d’une population plus fragilisée, c’est-à-dire vivant de l’insécurité alimentaire, notamment en raison de cette fermeture de l’unique épicerie. Le Regroupement d’entraide sociale a voulu aller au-delà du don en nourriture en favorisant l’autonomie des personnes vulnérables. L’implantation d’un potager intérieur pour la période automnale et hivernale s’avérait, du point de vue de notre organisme, l’approche la plus appropriée. Cette mesure compensatoire à la pénurie de légumes, à la fois novatrice et efficace, démontrait qu’il est tout à fait possible de jardiner dans la maison, et ce, peu importe la saison de l’année !

 

En plus de favoriser l’autonomie alimentaire, les buts rejoints par cette initiative :

 

  • Permettre aux citoyens de cultiver leurs denrées;
  • Développer des habiletés (souci du travail, minutie, sens de l’organisation, etc.);
  • Acquérir des connaissances et partager des compétences;
  • Favoriser l’intégration sociale (créer des liens, briser l’isolement);
  • Générer un sentiment de fierté, de satisfaction personnelle (sa propre récolte):

 

ET SURTOUT : Encourager la pérennité !

 

Après certaines recherches auprès de quelques agents d’immeubles, un espace a été trouvé sur le chemin Kipawa.  Un lieu clair et bien aéré !  Afin d’aller de l’avant dans notre démarche, nous avons sollicité la Caisse  Desjardins du Témiscamingue qui nous a soutenu pour un montant de 5 000 $.  Centraide a accordé un montant de 4 000 $.  Notre organisme a également contribué, via le budget de soutien en projets d’autonomie alimentaire, pour un montant de 3 000 $.  De plus, au démarrage du projet, Champoux    Électrique a fait don d’une quinzaine de fluorescents et nous avons pu compter sur l’expertise de Josée et Dany de l’entreprise Jardinerie Beauté Cour. Un appel à tous a aussi été lancé afin de récupérer du  matériel tel que palettes de bois, pots d’argile, supports à jardinières, bouteilles de boissons gazeuses vides (2 litres), outils de jardinage, caisses en bois, etc.

Un soutien financier dans le cadre du programme PAAS Action d’Emploi-Québec a été accordé pour une personne.  L’aménagement des lieux a été effectué au cours des mois de janvier et février (ménage, peinture…). Le démarrage des semis a suivi et fut terminé à la mi-mars.  Un petit nombre d’ateliers a été animé dont la réalisation d’une œuvre collective à partir d’une multitude d’images de magazines, recouvrant le dessus de deux grandes tables.

 

Résultats de ce beau « projet pilote », les images parlent d’elles-mêmes !

Commanditaires

Dépliant

Pdf du dépliant.